Jardinage

Motobineuse ou motoculteur, que choisir ?

Cette année, c’est décidé, vous n’avez pas envie d’utiliser la bêche pour préparer votre jardin. En fonction de la superficie et des travaux de jardin que vous souhaitez effectuer, vous aurez le choix entre la motobineuse thermique ou électrique et le motoculteur. Ils retournent tous les deux la terre mais de façon différente, la motobineuse bine ou fraise et le motoculteur laboure.

La motobineuse :

La motobineuse sera plus adpatée pour des terrains de 100 à 1000 m². Sa largeur de travail varie entre 30 et 80 cm et sa profondeur de 10 à 25cm. Elle est équipée d’un ou plusieurs jeux de fraises rotatives (sortes de griffes) qui en pénétrant dans le sol brisent la couche dur du terrain et l’ameublisse. Elle convient pour des petits et moyens travaux de jardinage. Pour voir tous les modèles de motobineuse, cliquez ici.

La motobineuse électrique :

Légère et maniable, elle va aérer le sol en surface. Le terrain sur lequel elle va utilisée doit être facile à travailler. Sa largeur de travail est assez faible, de 30 à 45 cm. Elle conviendra pour des parterres de fleurs et plates-bandes ou petits jardins.

La motobineuse thermique :

Plus autonome que la motobineuse électrique, elle permet de travailler des plus grandes surfaces.

Le motoculteur :

Contrairement à la motobineuse, le motoculteur n’avance pas grâce à la rotation des fraises mais à l’aide de ses 2 roues pneumatiques larges et bien dessinées qui adhérent bien au sol.

Il est plus lourd et plus difficile à manoeuvrer. Il permet de travailler une terre plus difficile sur de grandes surfaces, et peut travailler sur des surfaces accidentées. Il dispose de plusieurs vitesses de travail et d’une marche arrière bien utiles pour les manœuvres.

Le motoculteur permet de labourer des surfaces de 500 m² à + de 3000m². Son moteur est décliné en 2 ou 4 temps, sa puissance est exprimée en chevaux (cv) et sa cylindrée en centimètres cubes (cm³).

 

Votre choix :

En fonction de la surface, de l’état  (pente, terre plus ou moins dure à travailler) et du terrain que vous souhaitez travailler, vous choisirez le modèle qui s’adapte le mieux à votre chantier.

La motobineuse électrique, plus légère vous sera utile pour de petites superficies, elle est très maniable, silencieuse et demande peu d’entretien.

La motobineuse thermique pourra retourner de plus grands terrains, elle est équipée d’une ou plusieurs vitesses, son prix sera plus élevé que le modèle électrique mais elle permet une plus grande largeur de travail. Comme tout moteur thermique, elle demande un entretien régulier (bougie, filtre, vidange..)

Le motoculteur permet de travailler plus en profondeur, jusque 40cm, il sera plus puissant que la motobineuse. Il vous permet de retourner un terrain plat ou irrégulier. Les creux et les bosses disparaissent après son passage. Il permet de travailler sur des surfaces de 500 à  + de 3000 m². Un motoculteur d’une puissance de 5 cv suffira pour une surface inférieure à 1000m² et 7 cv conviendront pour 3000m², au-delà prévoyez une puissance de 10 cv. En cas de doute, choisissez la puissance supérieure afin de préserver la motorisation du motoculteur.

Sur certains modèles de motoculteur, vous allez pouvoir adapter une buteuse, une charrue ou encore un aérateur de gazon, remorque .. 

Pensez à bien nettoyer votre matériel après utilisation, et aux vérifications courantes telles que les niveaux d’huile, l’état de la bougie, de la courroie, du filtre à air, des durites. Toute intervention sur la machine se fait moteur arrêté, appareil débranché.

Vos plantations n’auront plus qu’à pousser, prenez le temps de les admirer ou de les déguster !!