Décoration

Le parquet, découvrez tous les motifs !

Des motifs anciens dont les premiers remontent à la moitié du XVIIème siècle, aux motifs les plus contemporains, le parquet adopte, volontiers, tous les styles !

Petit tour d’horizon des motifs les plus complexes qui embellissent les châteaux, aux plus simples que beaucoup d’entre vous savent poser, eux-mêmes, le choix est vaste !

A la française

Le parquet dit  « à la française » est constitué de lames de différentes longueurs et largeurs. Les rangées sont disposées parallèlement entre elles, et les jointures sont décalées de façon irrégulière.

A l’anglaise, à joints perdus

Parquet à l'anglaise à joints perdus / CastoramaLe parquet dit « à l’anglaise » est, lui, constitué de rangées de lames parallèles qui ont toutes la même largeur, mais qui sont de longueurs différentes.
Avec ce motif, les rangées sont parallèles mais les lames d’une même rangée n’ont pas la même longueur et les jointures sont décalées de façon aléatoire. Quand vous posez un parquet vous-mêmes, c’est généralement, avec ce motif à l’anglaise que vous effectuez la pose. Que cela soit en pose flottante ou collée. Pour en savoir plus sur la pose du parquet, consultez notre article : « La pose flottante »

A l’anglaise, à coupe de pierre

C’est le même principe que le parquet «  à l’anglaise », mais, avec ce motif, les lames s’arrêtent au niveau de la moitié des lames adjacentes. Les joints sont, eux, alignés  car la première rangée commence par une lame entière, la seconde rangée, par une demi-lame, la troisième, à nouveau, par une lame entière, et ainsi de suite.

En damier ou mosaïque

Cette technique peut se comparer à la celle de la pose de carrelage car ce sont des carrés de parquet qui sont posés en pose droite ou en diagonale.

Parquet marqueterie

Dans ce cas de figure, les lames de parquet sont disposées de manière à former des carrés, de plus en plus grands et deux lames qui forment une croix sont placées sur chaque carré.

En échelle

Le motif est composé de larges lames  de courtes longueurs qui sont entrecoupées par de fines lames posées perpendiculairement. Ainsi disposées les lames forment des échelles.

Parquet « point de Hongrie »

Egalement, appelé parquet « à chevrons » car les lames d’un parquet posé en pointe de Hongrie sont découpées, à chaque extrémité, en angle de 45 à 60 degrés, pour ainsi former des zigzags. Les rangées sont disposées en parallèle.

A bâtons rompus

Ce motif ressemble au point de Hongrie, avec la différence que les lames ne sont pas recoupées sur leur largeur pour obtenir une ligne droite. Les lames dessinent des chevrons mais leur forme rectangulaire est conservée, il n’y a pas de découpes en angle comme dans le point de Hongrie.

Parquet vannerie, ou parquet fougère

Le motif ressemble, également, au motif point de Hongrie, mais les lames de parquet sont plus fines et l’autre différence est que les joints entre les rangées de lames sont recouverts par d’autres lames.

Parquet pont de bateau

Ce qui caractérise le parquet pont de bateau est le joint qui est bien apparent et souvent noir. Les lames sont de même largeur et les rangées sont parallèles

Parquet « Versailles »

Parquet Versailles, source Wikipédia

La technique est très complexe et avait été mise au point pour remplacer les sols en marbre du château de Versailles, d’où son nom. Le motif est composé de lames disposées en diagonal et qui s’entremêlent  dans un grand carré dont les dimensions varient de 97 à 130 cm.

Parquet « Chantilly »

Ce parquet se caractérise par des lames entremêlées, de courtes longueurs, de façon orthogonale.