Décoration

Parquet: La pose flottante

Par économie ou pour le plaisir de bricoler, vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir installer par vous-même un parquet flottant.

Moderne, résistant et facile d’entretien, nous vous montrons comment le poser!

Préparation du support

Prévoyez la pose d’un film polyéthylène d’une épaisseur de 0,15 mm pour éviter d’éventuelles remontées d’humidité si votre support est de type béton ou minéral. D’autant plus que la pose d’un tel film est indispensable pour pouvoir faire jouer la garantie du fabricant si besoin.

Sous-couche pour parquets stratifiés

Nous vous conseillons de poser une sous-couche comme isolant thermique et phonique en mousse ou en liège.
Ces deux types de sous-couche sont disponibles en plaques ou en rouleau. Vous n’avez pas besoin de la découper trop méticuleusement le long des murs puisqu’elle sera cachée sous des plinthes.

Attention: Ne pas poser de parquet flottant sur une moquette à fibres longues supérieures à 5 mm.

Afin d’avoir un sol parfaitement plat et s’il apparaît des différences de niveau supérieure à 5 mm sur 2 m de long sur une chape en béton ou une chape en bois, vous devez réparer ou aplanir les défauts avant la pose de votre parquet.

Dans le cas d’une construction neuve, prévoyez un délai suffisant entre le coulage de la chape et la pose du parquet.
Pensez à prévoir un joint de dilatation dans le cas d’ « obstacles » à contourner comme des tuyaux, barres de seuil … Aussi, ayez acheté vos barres de seuil au préalable pour connaître leur largeur.
Les joints de dilatation auront un espace de 8 mm au minimum.

Pose du revêtement de sol

Pour la pose de parquet flottant, il ne faut jamais utiliser de vis, de clou ou de colle pour fixer les lames au support. Un espace périphérique de dilatation de 8 mm minimum doit être préservé entre le mur et les lames.

La pose doit s’effectuer à une température ambiante entre 15° et 30°C sur un sol sec, plat, stable et lisse.

Le sens de pose des lames de parquet, doit être étudié en fonction de ces 3 critères classés par ordre d’importance :

  • La pose sur un parquet existant doit se faire perpendiculairement à celui-ci.
  • Les lames de parquet doivent être dans le sens de la lumière dominante.
  • Les lames de parquet doivent être dans le sens de la longueur de la pièce.

Vous serez peut-être amener à raboter le bas des portes, si une lame avec sa sous couche intégrée ne glisse pas sous le battant de la porte.

Démarrez la pose dans un angle de la pièce. Placez les cales de dilatation tous les 75cm entre le mur et le sol.

Vous pouvez récupérer et utiliser le complément de la découpe de la première rangée pour débuter la deuxième rangée si sa longueur des chutes est supérieure à 30 cm et inférieure à 1 m.

Une fois que les deux premières rangées sont posées, vérifiez l’alignement et l’équerrage à l’aide d’un cordon et d’une équerre. Si les deux premières rangées ne sont pas droites et perpendiculaires aux murs, il est possible de faire une découpe dans le sens de la longueur des lames pour rattraper l’alignement.

Emboîtez les lames toujours par le grand côté puis utiliser le maillet et un martyr (petit morceau de bois que l’on met le long de la lame et sur lequel on tape sans abîmer le parquet) pour emboîter le petit côté des lattes tout en faisant coulisser la lame le long de la rangée précédente.

Pour poser la dernière rangée de lames, placez une lame de parquet sur la lame de la dernière rangée déjà posée pour faire coïncider parfaitement les extrémités. Posez dessus un deuxième élément le long du sans oublier de prévoir l’espace de 8 mm minimum compris entre le mur et la lame. Vous pouvez tracer votre ligne de découpe sur le premier élément, et sciez votre lame.

 

Pour la finition et dissimuler le joint de dilatation posez des plinthes et des seuils de portes.