Travaux

Bâtir une maison, le délai de construction

Édifier une maison nécessite des connaissances de base en matière de construction. Il serait alors plus sage de contacter un professionnel dans le domaine. Beaucoup de détails sont à prendre en compte lors de la création d’un immeuble, notamment le délai de construction.


Les stades de construction

Vous devez savoir que les étapes pour construire votre maison influent sur l’évolution du délai. Plus les phases sont nombreuses, plus la période d’élévation s’allonge. Il s’avère que le délai standard pour la construction d’un bâtiment est entre 9 et 12 mois (source: abctravaux). Cela reste un sursis global, car nous y incluons la date d’obtention du permis jusqu’à la livraison officielle. La plupart du temps, le délai brut est encadré entre six à huit mois.

Étapes classiques pour élever un édifice

Les étapes à suivre sont généralement conformes d’un bâtiment à un autre. Le chef de chantier devra vous communiquer intégralement son emploi du temps afin que vous soyez au courant de tous les évènements.

Les phases consécutives de la construction immobilière sont les suivantes :

  • la démarcation du terrain ;
  • ajustement du niveau du sol par le terrassement ;
  • installation du système de canalisation ;
  • drainage afin d’évacuer l’eau dans la terre ;
  • exécution des fondements ;
  • configuration des murs du bâtiment et mise en place de la toiture ;
  • division des pièces à l’intérieur de la maison ;
  • Aménagement du courant d’eau et d’électricité ;
  • Aménagement intérieur (cuisine, salle de bains, murs, plafonds et sols)
  • retouches sur la partie extérieure de l’immobilier (crépi par exemple)

Vous devez noter que le cours de chaque transition dépend de la superficie du terrain étudié, de la qualité du sol, du séchage de certains matériaux, et aussi des imprévus météorologiques. Il est donc possible que le travail sur votre future maison soit accompli rapidement ou lentement par rapport à une autre.

Le planning de construction

Le maître d’œuvre disposera obligatoirement d’un planning de construction. Le déroulement de toutes les actions sur le chantier sera illustré dans ce document, y compris les visites du propriétaire. En parlant de ce dernier, la fréquence de visite prévue est au minimum cinq fois, du début de la construction jusqu’à l’achèvement intégral.

Les autorisations de construction

Il existe deux genres d’autorisations pour la fondation d’une maison. Le type de permission qui vous convient résultera de l’ampleur de votre édifice.

Le permis de construire

Ce permis est surtout destiné aux grands travaux, notamment supérieur à une surface de 170mètres carrés. Si vous envisagez de bâtir un nouveau bâtiment, obtenir un permis de construire est incontournable. Vous ne pourriez commencer les activités qu’après avoir reçu cet accord venant de la mairie. L’institution vous offrira une quittance, accompagnée de la date pour entamer l’édification.

Avant de soumettre votre permis de construire, renseignez vous bien sur les règles spécifiques à la zone où vous souhaitez construire auprès de votre mairie, qui dispose normalement d’un PLU qui fixe toutes les règles sur les nouvelles constructions.

Si votre habitation se situe dans une zone protégée, et que votre projet est un peu original, il se peut que vous soyez également soumis aux règles des Architectes des Bâtiments de France (ABF). Sans leur accord, il se peut que vous soyez obligés de revoir votre copie. Aussi, nous vous conseillons de vous faire accompagner si vous êtes soumis à l’approbation des ABF.

La déclaration de travaux

Habituellement acquise pour l’installation d’un chantier de second plan, cette déclaration est non-obligataire. On demande surtout ce type de licence lors d’une œuvre sur une superficie entre cinq et vingt mètres carrés. Ce décret est pareillement nécessaire pour des modifications diverses telles que la recoloration des murs. La déclaration de travaux est également disponible à la mairie.