Décoration

Créer une mosaïque : Les différentes techniques de pose

Laissez votre côté artistique s’exprimer et faîtes-vous plaisir en réalisant votre propre mosaïque !

Nous vous indiquons plusieurs techniques pour réaliser votre propre création !

 

La pose directe

La pose directe consiste à coller directement les tesselles sur un support qui sera en bois, ou en terre cuite.
Le motif à réaliser est dessiné sur le support et vous collez les tesselles en suivant le motif. Vous utiliserez une colle à bois si votre support est en bois, ou en terre cuite. Si votre création est destinée à être installée à l'extérieur, choisissez un support adapté et une colle à bois, également prévue pour un usage en extérieur.
Cependant, l'utilisation de la colle à bois, ne convient pas à tous les matériaux. Dans le cas de cette technique simple de pose directe, vous pouvez utiliser de la colle à bois avec les tesselles en émaux de Briare, en pâtes de verre, en céramiques et les miroirs.
La méthode directe peut également être utilisée avec des tesselles de marbres et de Smaltes vénitiens, mais il faudra les coller avec un ciment colle à carrelage.
Cependant, l'utilisation des marbres ou des Smaltes, avec cette méthode directe, ne permet pas d'obtenir une surface bien plane car ces matériaux sont de différentes  épaisseurs.

 

La pose directe sur filet

Contrairement à  la pose directe, vous ne collerez pas les tesselles, directement, sur le support, mais sur un filet de fibre de verre. Cette méthode est intéressante car elle permet de travailler sur de grandes surfaces  et facilite la pose de la mosaïque sur son support définitif, un mur ou un plan de travail par exemple. Ce système de filet revient, au même, que les plaques de mosaïque vendues prêtes à poser. Pour en savoir plus, consultez notre article : « Bien poser des plaques de mosaïque ».
Quel que soit les matériaux utilisés pour les tesselles, une colle à bois sera suffisante, pour les fixer sur le filet, et la mosaïque sera fixée, par la suite, par un ciment-colle sur son support définitif.

 

La pose indirecte

Cette méthode est la plus complexe, mais permet d'obtenir une surface parfaitement plane, même si les tesselles n'ont pas la même épaisseur, ce qui arrive lorsque différents matériaux sont utilisés.
Elle est très intéressante, notamment, pour créer des plateaux de table ou bien, des dalles de sol réalisées avec des matériaux de différentes épaisseurs.

La pose indirecte consiste à coller provisoirement les tesselles à l'envers sur un papier kraft ou de la tarlatane, une étoffe de coton à tissage très lâche, que vous trouverez dans les magasins de loisirs créatifs ou de tissus.
Vous devez reproduire le motif  à l'envers, également.
Pour coller vos tesselles, de manière provisoire, vous devrez utiliser  une colle à base de farine ou une colle hydrosoluble, du type colle à papiers peints, qui pourra se nettoyer facilement, par la suite.
Une fois que la pose de vos tesselles est achevée, vous réalisez un coffrage, tout autour du motif pour y couler du ciment-colle.
Pour ce faire, posez votre mosaïque sur une planche de bois étanche, et encadrez-la par un coffrage réalisé avec des tasseaux de bois.

Puis, posez un grillage aux dimensions de la mosaïque, et coulez un mortier-colle et lissez bien la surface. Posez, ensuite,  un linge humide sur l'ensemble et laissez sécher, pendant plusieurs jours.

Passé ce délai et en vous assurant que la mosaïque est bien sèche, vous pouvez retirer le coffrage et la retourner.  Pour retirer le papier kraft ou de tarlatane, mouillez à l'aide d'une éponge et découvrez votre création.

Vous pouvez passer à l'étape suivante aux finitions.