Décoration

Rénover un parquet massif âbimé

Vous venez d’acquérir un logement ancien, mais les parquets sont en très mauvais état !

Pas question pour autant de les retirer car le cachet de l’ancien est incomparable et vous préférez les rénover !

Voyons comment faire pour redonner une seconde jeunesse à ce beau paquet ancien!

 

Etape 1: Retirer les lames abîmées

Si certaines lames sont très abîmées, il est préférable de les changer.

Pour pouvoir retirer une lame en mauvais état d'un plancher traditionnel ancien, vous allez devoir la découper pour en retirer les morceaux. Pour réaliser cette opération sans risquer d'endommager les autres lames du reste du parquet, commencez par faire un trou à la perceuse pour pouvoir y glisser la lame de votre scie sauteuse.

Prenez un foret de grand diamètre. Une fois le trou réalisé à la bonne taille, vous pouvez couper la lame de parquet endommagée avec votre scie sauteuse en suivant toute la longueur de la lame jusqu'à atteindre la première lambourde, qui est la pièce de bois sur laquelle sont fixées les lames du parquet. Dès que vous avez atteint la seconde lambourde, percez un autre trou à la perceuse et faites tourner votre scie à guichet pour scier jusqu'à votre premier perçage. Si la largeur de l'espace dégagé à l'intérieur de la lame reste insuffisante pour extraire les parties restantes n'hésitez pas à l'élargir jusqu'à ce que vous arriviez à la dégager.

 

Etape 2 : Mise en place des nouvelles lames

Placez, à blanc, c'est-à-dire sans les fixer, les nouvelles lames de parquet pour vérifier que le niveau des cales est correct. Une fois que l'on est certain du bon positionnement des nouvelles lames de parquet, vous pouvez les fixer définitivement.
Mieux vaut vérifier l'état des lambourdes sur lesquelles sont fixées les lames. Si des problèmes de calage apparaissent, vous devrez verser un enduit de rebouchage ou du ciment pour consolider la structure et éviter d'éventuels problèmes de grincements.

Pour finir, mettez en place la nouvelle lame et vérifiez le niveau général du sol en l'ajustant au besoin.

 

Etape 3 : La vitrification

Reste à poncer l'ensemble de la surface du plancher avec une grosse ponceuse à bande, l'outil idéal pour cette opération et que vous pouvez trouver à la location. Effectuez trois passages consécutifs en utilisant des bandes abrasives de plus en plus fines (24 ou 40, 80, puis 120). Puis dirigez la machine en opérant des mouvements réguliers, en prenant garde à ne jamais stationner au même endroit pour éviter de faire des creux dans le parquet.
Veillez à bien déplacer la machine dans le sens des lames dans le sens de la marche jamais à reculons.

Ensuite, vous devez procéder au ponçage des bords avec une ponceuse circulaire aussi appelée bordureuse que vous pourrez également trouver en location.
Dépoussiérez bien l'ensemble de la surface avec un balai puis passez un chiffon de coton sec pour bien retire les dernières petites pellicules de poussière qui pourraient rester.

Pour finir, appliquez un vitrificateur en commençant l'application par les bords au pinceau. Poursuivez l'opération sur le reste de la surface avec une brosse large aussi appelée spalter.
Une fois que le vitrificateur est sec, vous allez égrener la surface à l'aide d'un abrasif très fin. Dépoussiérez bien avant d'appliquer une seconde couche de vitrificateur.
Attention ! Il est impératif d'attendre au  minimum 48 heures avant de pouvoir marcher dans la pièce ou plus si cela est stipulé par le fabricant.

 

L'entretien

L'entretien du parquet est simple : dépoussiérage et utilisation d'un produit adapté qui nettoie et protège. Tous les ans, appliquez un rénovateur métallisant qui prolonge la durée de vie du vernis. Tous les cinq ans, avant de passer une nouvelle couche de métallisant, appliquez un détergent pour métallisant : il éliminera les surépaisseurs qui ont tendance à s'écailler.