Travaux

Quelques conseils pour installer efficacement son climatiseur

La durabilité, l’efficacité et les performances d’un système de climatisation dépendent particulièrement de la qualité de l’équipement, mais surtout de la réussite de son installation. En effet, la mise en place d’une climatisation doit être sérieusement réfléchie et réalisée de façon minutie par un spécialiste agréée. Même si cela parait difficile et sophistiqué, rien ne vous empêche de vous en charger vous-mêmes. Voici quelques conseils qui pourraient vous aider à installer efficacement votre climatiseur.


Qu’entend-on par climatiseur ?

Comme son nom l’indique, un climatiseur est dispositif qui permet de rafraîchir la maison surtout pendant les périodes estivales. Son installation peut se faire très vite, à effectuer par vous-même ou par un installateur professionnel. Tout de suite opérationnel, ce dispositif ergonomique et compact est spécialisé pour climatiser une pièce de façon ponctuelle.

Si vous utilisez un climatiseur mobile, la pièce à refroidir ne doit pas surpasser les 40m2. Si la pièce est plus grande, vous devez opter pour un chauffage électrique afin d’apporter la bonne fraicheur dans votre pièce.

Avant d’installer la climatisation

Avant de procéder à la mise en place de la climatisation, vous devez d’abord vous munir des matériels et équipements nécessaires, notamment :

  • un climatiseur
  • un support
  • un niveau à bulle
  • un crayon
  • une perceuse
  • des chevilles
  • des tirefonds
  • un marteau perforateur doté d’une scie cloche
  • de l’enduit de rebouchage ou du mortier

Les règles à respecter pour l’installation

Après avoir fourni tous ces éléments, vous pouvez procéder à la mise en place de votre climatiseur. Là encore, vous devez respecter certaines règles. L’installation de climatisation à Paris doit nécessairement prendre compte des prérogatives de chaque élément qui la compose. Pour son bloc intérieur, favorisez une surface solide et dont l’emplacement est facile à accéder pour le bon raccord des câbles et des tuyaux. Il ne doit faire face à aucun obstacle tel qu’un meuble ou mur. Par ailleurs, il est aussi important de respecter la dénivellation et la distance minimale avec les compresseurs, arborés par le concepteur du climatiseur. Si le compresseur doit être installé à l’extérieur, particulièrement en plein air, sa mise en place doit être à l’abri du soleil et des vents dominants. Il ne doit pas être installé près des chambres à coucher. S’il s’agit d’une unité intérieure qui se suspend au mur, elle doit être fixée à environ 2 mètres du sol.

L’installation proprement dite

En premier, placez le support du climatiseur sur votre mur et, avec un crayon, pointez les endroits qu’il faudra percer.Ensuite, vérifiez la droiture avec un niveau à bulle.Ceci fait, après avoir vérifié que le mur ne cache aucun fil électrique ou un tuyau, percez et introduisez des chevilles appropriées à la nature du mur (brique, ciment…), qui doivent être solides. Fixez le support à l’aide d’une perceuse.

En fonction des indications du fabricant, définissez l’emplacement où vous allez percer le trou où circulera la liaison frigorifique. Toujours, en fonction des indications du fabricant, cette fois-ci pour le diamètre du trou, percez avec un marteau perforateur doté d’une scie-cloche. Arrêtez-vous une fois que vous percevez que vous arrivez à l’extérieur.

Depuis l’extérieur, terminez le perçage, puis, à l’intérieur, installez le climatiseur sur son support tout en faisant passer le câble d’alimentation et le tuyau dans le trou. Fixez le tuyau d’évacuation le plus verticalement possible au mur extérieur : munissez-vous d’un niveau à bulle. Par la suite, fixez le compresseur au sol avec des tirefonds. Faites le raccord du tuyau et branchez le câble d’alimentation au compresseur. Enfin, allumez votre climatiseur. S’il fonctionne, remplissez les trous du mur avec de l’enduit de rebouchage ou du mortier. Toutefois, si vous n’êtes pas habile en bricolage, mieux vaut confier les travaux à un professionnel agréé.

L’emplacement de votre climatiseur

La plupart des climatiseurs sont plus efficaces lorsqu’ils sont bien placés dans la maison. Ils vont être moins énergivores et leur rendement va être optimisé. À l’intérieur, le flux d’air et les pièces à équiper sont à considérer. Par contre à l’extérieur, il faut prendre en compte la réduction et l’orientation des nuisances pour l’entourage.

L’unité dans la pièce de la maison

La plupart du temps, les installateurs professionnels vous conseillent de choisir un endroit plus économe pour l’emplacement de votre climatiseur. Dans tous les cas, plusieurs paramètres sont à prendre en compte. De ce fait, le chauffage de la pièce, son ensoleillement ou sa ventilation vont influencer l’emplacement de votre climatisation.

Pour avoir une meilleure diffusion, un système mural doit se positionner en hauteur. Une version mobile peut faire l’affaire au centre de la pièce de vie. Ils peuvent être installés dans un endroit délibéré pour favoriser la circulation de l’air.

De cette façon, vous n’envoyez pas le flux directement vers des appareils électroniques ou vers les personnes. En effet, en fonction froid, il est possible que vous alliez attraper un rhume malgré la chaleur de l’extérieure. En mode « chaud », cela pourrait causer des risques de surchauffe de vos équipements.

Votre diffuseur doit être loin des sources d’eau et de la chaleur. Il ne va pas souffler d’air en dessous de 20 °C. En été, l’écart de température doit être moins de 8 °C. Au-delà, la possibilité d’un choc thermique est augmentée.

Encastrée dans le plafond, une climatisation gainable sera plus esthétique. Il permet de couvrir complètement votre maison, de manière discrète.

L’unité extérieure

En ce qui concerne l’extérieure, vous devez respecter quelques règles pour l’installation de votre climatiseur. Les modèles split constituent tout un module. C’est aussi les cas des climatiseurs simples ou réversibles.

Tout d’abord, vous devez la protéger des différentes agressions de la nature (pluie, vents violents, soleil, etc.).

Ensuite, les modules peuvent être légèrement bruyants, il faut donc les installer à distance adéquate des limites des chambres et de propriété. Au sol, ils engendrent moins de vibrations dans les murs. En façade, il est parfois nécessaire de faire une demande d’autorisation communale.