Décoration

Que penser du carrelage à clipser ?

Poser un carrelage se fait, depuis la nuit des temps, en utilisant de la colle ou du mortier pour que le travail dure de nombreuses années.

Depuis une dizaine d’années, de nouveaux carrelages à clipser envahissent les rayons de nos magasins de bricolage.

Ce simple système de clips qui permet d’assembler les dalles, entre elles, semble très prometteur, mais nous avons voulu en savoir plus et voici notre avis sur ces nouveaux carrelages faciles à poser.

 

Sans colle ni joint !

Ces nouveaux carrelages à clipser séduisent avant tout, les personnes qui ne sont pas des bricoleurs ou qui ne veulent pas bricoler car la pose est simplifiée par rapport à une pose de carrelage traditionnelle. C'est aussi un système qui permet de changer facilement de décoration si vous faites partie de ceux qui n'hésitent pas à relooker leur intérieur tous les 2 ans !

La pose de ces carreaux clipsables se réalise, donc, sans colle et vous n'aurez pas besoin de faire de joints après la pose car ils sont intégrés.

Cette technique de pose avec un système de clips peut se comparer à une pose de parquet stratifié à clipser. Les carreaux se posent en s'emboîtant les uns dans les autres grâce à des crans « mâle » et des crans « femelles ». D'un côté, vous avez des encoches et de l'autre des languettes.

Les premiers carrelages clipsables se contentaient de la technique par emboîtement, mais les nouveaux modèles, en grès cérame, intègrent, bien souvent, un châssis pour renforcer l'assemblage  ainsi qu'un isolant acoustique pour les modèles les plus sophistiqués.

Quant aux joints entre les carreaux, soit ils sont supprimés pour donner un look très moderne à votre carrelage, soit ils sont intégrés aux carreaux. Ils sont étanches ce qui permet d'installer le carrelage clipsable dans toutes les pièces de la maison, y compris dans une salle de bains.

 

Avantages du carrelage clipsable

De vrais plus quant à la pose sans colle ni joints à réaliser :

  • C'est d'abord, une pose facile à réaliser même pour ceux qui n'y connaissent pas grand-chose en bricolage.

  • C'est aussi un gain de temps important pendant la pose en elle-même.

  • Le travail se fait proprement. Seules les découpes produiront de la poussière, et vous n'avez aucun outil à nettoyer.

  • Vous n'avez pas de temps de séchage à respecter, ce qui permet d'utiliser la pièce carrelée immédiatement.

  • Il s'adapte à tous types de supports, à la condition, tout de même qu'il soit parfaitement lisse et plat.

  • Cela peut être aussi un avantage de pouvoir l'enlever pour le réutiliser ailleurs. Par ailleurs, dans le cas d'un carreau cassé qu'il faut remplacer, le travail est simple, contrairement à un carrelage collé.

 

Inconvénients du carrelage clipsé

A priori difficile de résister à ces beaux carreaux faciles à poser, mais il reste tout de même quelques zones d'ombre :

  • Tout d'abord, le coût de ces carrelages clipsable est encore élevé. Il faut compter, environ, 50 € le m2. Même si vous économisez sur la colle,  faire un sol en carrelages clipsable revient, en général, plus cher qu'un carrelage posé de manière traditionnelle.

  • La résistance aux chocs des carreaux est moindre qu'avec des carreaux collés.

  • La durée de vie de ces carrelages n'est pas encore démontrée car il n'y a pas assez de recul. La partie la plus sensible étant certainement les joints intégrés pour lesquels il peut y avoir un risque d'usure prématurée.

  • Et enfin, le choix de modèle et de coloris reste encore assez réduit, même si la gamme évolue.

 

Quelques conseils pour réaliser la pose

  • La première étape consiste à vous assurer que votre support est parfaitement plat et lisse.

  • Si ce n'est pas le cas, vous devez intervenir et effectuer les réparations ou préparations nécessaires.

  • Rebouchez ou poncez les zones irrégulières. Puis nettoyez et dépoussiérez  pour obtenir un support propre et sec.

  • Vous commencerez la pose en partant d'un coin de la pièce, en coupant sur le premier carreau, avec un cutter, les languettes d'assemblage d'un des côtés « mâle ».

  • Tout comme pour une pose traditionnelle, vous devez prévoir des joints de dilation sur le pourtour de la pièce. Mettez de petites cales le long de la paroi pour conserver un espace de 3 à 8 mm.

  • Servez-vous d'une cale de frappe et d'un maillet  pour éviter d'endommager le carrelage lors de la pose pour assembler les carreaux entre eux.