Décoration

En décoration, la couleur sculpte l’espace

La couleur, avec la lumière et les matériaux, est un des piliers de la décoration intérieure. La couleur… ou les couleurs ! Le célèbre nuancier Pantone en compte plus de 800 : 800 nuances pour décorer son intérieur.

 

Couleurs et effets visuels

La couleur révèle la personnalité des occupants, elle permet de créer une ambiance et une harmonie, de refléter une époque, de jouer avec la lumière… C'est aussi un merveilleux outil pour sculpter l'espace. Une pièce vous paraît trop petite ? Il est difficile de repousser ses murs. Un plafond vous semble trop bas ? Il est impossible de le surélever. Grâce à la couleur, vous pouvez corriger les volumes et obtenir une perception visuelle complètement différente de l'espace. En sachant bien manier les nuances, vous créez des effets de perspective, de profondeur, des points de focalisation, qui feront oublier les petits défauts de votre maison.

 

Comment agrandir l'espace ?

Pour agrandir visuellement une petite pièce, il faut donner le sentiment que les murs sont plus éloignés, et créer une perception de perspective. Les couleurs claires et froides (bleu, vert, violet) sont préconisées. Elles introduisent une respiration dans l'espace, et optimisent la lumière. A l'inverse, les couleurs chaudes (rouge, jaune, orange) évoquent une ambiance plus intime ; elles absorbent la lumière et réduisent la perception des volumes.
Une autre astuce existe : vous pouvez focaliser l'attention sur un détail : une porte, un escalier, qui induit l'idée d'ouverture et de perspective. Ce point devra alors être peint d'une couleur différente, pour attirer l'attention.
Les rayures horizontales peuvent aussi être utilisées, avec subtilité et modération, pour éviter l'effet « zèbre » !

 

Plafond trop haut ? Plafond trop bas ?

Lorsque l'on entre dans une pièce, la hauteur du plafond joue beaucoup sur l'impression qui se dégage.
Un plafond trop bas crée une sensation d'écrasement. Pour y remédier, on peut jouer avec des rayures verticales, qui vont visuellement surélever le plafond. Le look « total rayures » n'est pas nécessaire : un seul pan de mur suffit pour créer cet effet d'optique. Il est aussi possible de jouer avec le pouvoir réflecteur du blanc immaculé, en le posant sur le plafond, en contraste avec des murs colorés.
Inversement, de la peinture foncée sur le plafond, en opposition à des murs blancs ou clairs, permettra de corriger un plafond trop haut. Dans ce cas, propre à des petites pièces qui perdent en intimité par ce déséquilibre, on peut aussi créer un soubassement : les murs sont peints d'une couleur chaude et le plafond, blanc, « descend » sur 20 à 30 cm sur la partie haute des murs. Il joue ainsi les prolongations.

Avec ces astuces, vous savez comment restructurer l'espace, avec le simple jeu de la couleur. Pour aller plus loin encore, la lumière se révèle être aussi un outil fascinant à manier… Nous en reparlerons…